Principe de fonctionnement de la pompe à chaleur

La chaleur est extraite par la pompe à chaleur

1 Capter la chaleur

L’air contient une très importante quantité de chaleur à une température variable (entre 35° l’été  et 25° l’hiver -), et renouvelée en permanence par le soleil et par l’activité humaine. Cette chaleur extraite par la pompe à chaleur est valorisée directement sur l’air intérieur (air/air) ou sur un circuit d’eau de chauffage ou/et une production d’eau chaude sanitaire. (air/eau). Et c’est le fluide frigorigène de la PAC qui transfère l’énergie.

Les performances de la PAC air/air varient notamment en fonction des températures et de l’humidité intérieures et extérieures.

Celles des PAC air/eau dépendent des températures et de l’humidité extérieures mais aussi de la température de départ d’eau chaude.

 

2 Puissance calorifique et COP

En moyenne une pompe à chaleur restitue 4 kW de chauffage pour 1 kW d’électricité consommée.
La différence est puisée gratuitement dans l’air extérieur.

Le coefficient de performance est calculé en faisant le rapport entre la puissance calorifique produite par la pompe à chaleur et sa puissance consommée.
Dans l’exemple ci-dessus, le COP est égal à :
COP = Puissance calorifique/Puissance consommée = 4/1 = 4

Pompe à chaleur air/air

 

Pompe à chaleur air/eau

 

 

3 Température de l’eau de chauffage

La température de départ d’eau de chauffage doit être vérifiée et être en phase avec les émetteurs de chaleur.
En application neuve, il faudra privilégier un régime d’eau le plus bas possible afin d’optimiser le COP de la PAC air/eau.
En rénovation, il est indispensable de déterminer la température de départ d’eau chaude nécessaire pour combattre la déperdition à la température de base.

Des courbes de température de départ d’eau en fonction de la température extérieure permettent de vérifier la température de départ de la PAC air/eau à la température extérieure de base.

Evolution de la température de départ d’eau avec la technologie Inverter


La technologie Inverter est adaptée à la relève de chaudière, aux émetteurs basse et moyenne température, au climat océanique et méditerranéen.

 

Evolution de la température de départ d’eau avec la technologie Zubadan

 La technologie Inverter est adaptée à la substitution totale ou intégration seule, aux émetteurs moyenne et haute température, au climat continental et montagnard.

Catégories

Laisser un commentaire